Vous aimeriez intégrer la super équipe de vélo-patrouilleurs bénévoles pour la saison de vélo 2016? Contactez-nous par téléphone (723-5927 #3229 ou 750-1463) ou par courriel et nous pourrons vous expliquer plus en détails en quoi consiste le rôle de vélo-patrouilleur. En bref, voici le mandat que nous confions à ces bénévoles pour améliorer la sécurité:

  1. Parcourir à vélo le réseau cyclable et les rues de Rimouski et des environs afin de repérer les endroits dangereux pour les cyclistes et prendre des notes et des photos sur ces sites à sécuriser (chaussée brisée, trous majeurs, obstacles à déplacer, courbes périlleuses...);
  2. Accompagner des groupes de cyclistes de tout âge lors de randonnées à vélo avec une équipe de vélo-patrouilleurs afin d’assurer la sécurité de la randonnée;
  3. Distribuer du matériel promotionnel lié à la sécurité à vélo et au transport actif;
  4. Faire des observations à certaines intersections afin de noter la délinquance des cyclistes, des automobilistes et des piétons;
  5. Informer les cyclistes sur la sécurité à vélo, le réseau cyclable (distribuer la carte du réseau cyclable) et les attraits touristiques;
  6. Aider les cyclistes pour certains ajustements de base de leur vélo, mécanique de base (crevaison, bris mineurs...);
  7. Intervenir en cas de problème de santé (RCR, premiers soins);
  8. Faire connaître l’Association et recruter de nouveaux membres;
  9. Recueillir l’avis des cyclistes sur l'état du réseau cyclable et la sécurité à améliorer

 

 BandeCyclableModle

 

 ______________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

COMMUNIQUÉ

Chaussée… partagée

Rimouski, le 28 avril 2015 – Le printemps vient rassembler cyclistes et automobilistes sur la même chaussée, eux qui depuis quelques mois, ne s’étaient que très peu fréquentés. Puisque nous sommes majoritairement, à la fois cycliste et automobiliste, nous devrions pouvoir nous comprendre! Voici un petit guide de partage de la route, de survie oserions-nous dire, afin de rendre plus agréable l’expérience automobile et l’expérience vélo dans notre région. L’amélioration des infrastructures et la coercition ne peuvent régler à eux seuls le défi de la cohabitation. Il y a aussi le « gros bon sens », la courtoisie, le civisme! De plus, les cyclistes sont des papas, mères de familles, collègues de travail, amis, parents. Les cyclistes sont évidemment vulnérables face aux voitures qui passent tout près. Rien ne justifie de mettre en danger la vie de ces gens qu'on aime et que l'on côtoie au quotidien.

Sur mon vélo :

  • Je roule à droite de la chaussée, de 0,5 à 1 mètre du bord du bitume (cela peut représenter jusqu’à 1/3 de la voie auto dans certains cas…).
  • Je me fais visible (vêtements de couleurs vives, réflecteurs sur le vélo et sur les vêtements et lumières actives le soir).
  • Je respecte la même signalisation que les automobilistes (arrêts obligatoires « STOP » et feux rouges) sauf que j’utilise parfois le feu-piétons me permettant de traverser un boulevard en sécurité en marchant à côté de mon vélo!
  • Je signale mes intentions avec un bras (le bras gauche pour tourner à gauche et le droit pour tourner à droite).
  • Pourquoi ne pas laisser un automobiliste passer avant moi à une intersection en le signalant clairement quand la situation est propice? L‘automobiliste appréciera certainement!
  • Je ralentis! Surtout dans le centre-ville où rien ne justifie d’excéder la limite de vitesse, car il y a l’autoroute et le boulevard aux cinq noms pour traverser la ville rapidement. Je ralentis surtout en présence d’un très jeune cycliste… Aidons la Sûreté du Québec à assurer la sécurité et à faire régner le bon sens.
  • J’accepte la présence des cyclistes dans la partie de droite de la voie de droite: c’est légal! Les cyclistes ne peuvent pas être confinés aux « pistes cyclables » (accès aux services, commerces, résidences, lieux de travail en vélo là où il n’y a pas de voie cyclable).
  • Je songe à troquer mon auto pour mon vélo quelques fois par mois pour me rendre au travail ou à l’école. Ça détend de pédaler!

Dans le centre-ville, pas question de rouler à contre-sens ou sur le trottoir. Et puis pourquoi rouler si vite dans les petites rues du centre-ville et sur la promenade de la mer en vélo? Où s’en va notre monde si les cyclistes se montrent aussi pressés que les automobilistes de se rendre à destination?

Dans les rangs, un peloton doit être groupé en file indienne (maximum 14 cyclistes), ou, pour un peloton de cyclistes expérimentés, en ligne double. Dans ce cas, le peloton occupe près de la moitié de la largeur de la voie de droite, mais il sera plus facile pour un automobiliste de dépasser 2 de large par 5 de long que 1 de large par 10 de long… L’espace occupé réduit aussi l’envie d’un automobiliste de se faufiler entre le peloton et une voiture venant en sens inverse, ce qui protège tout le monde d’éventuel accident.

Au volant de ma voiture :

Dans un rang, derrière un peloton de cyclistes, je ralentis, j’attends de bien voir loin en avant, et j’effectue un dépassement par la voie de gauche en gardant une distance d’au moins 1,5 mètre à côté du peloton : c’est légal de le faire même sur une ligne double! Qu’est-ce qui presse tant le samedi matin ou par un beau dimanche après-midi d’été?

Petit jeu questionnaire en terminant : « combien de conflits et d’accidents pourraient être évités si la majorité des cyclistes respectaient le code de la route et si les automobilistes ralentissaient et acceptaient la présence du cycliste sur la voie publique? ». Voulons-nous, à Rimouski, suivre l’exemple de plusieurs villes où la guerre fait rage entre cyclistes et automobilistes ou celui des villes de courtoisie et de civisme? Poser la question, c’est un peu y répondre.

-30-

Source :               Marc-André Bourassa, coordonnateur de l’Association Rimouski Ville cyclable 723-5927 poste 3229 ou 750-1463

                              Daniel Paré, président du Club cycliste de Rimouski, This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

 

Respeito                ARVClogo           logo-CLUB-CYCLISTE-RIMOUSKI

 

_________________________________________________________________________________________________________________

 

Vélo-patrouilleurs - bénévoles recherchés

 

Pour la saison 2015, nous sommes à la recherche de nouveaux vélo-patrouilleurs bénévoles pour joindre notre équipe dynamique. Pour les détails sur le rôle des vélo-patrouilleurs et du fonctionnement de ce beau projet, contactez-nous à l'Association!

 

__________________________________________________________________________________________________________________

 

Résumé du projet annuel Vélo-Patrouille:

 

Notre projet annuel Vélo-Patrouille permet aux rimouskois et aux touristes de bénéficier de la présence d’une vingtaine de conseillers en sécurité à vélo, formés en réanimation cardio-respiratoire (RCR), premiers soins, mécanique-vélo de base et attraits touristiques.

Nos 20 vélo-patrouilleurs et vélo-patrouilleuses pédaleront encore cette année (2014) le réseau cyclable afin de prodiguer leurs conseils et d’assurer une vigie des endroits dangereux. Que ce soit pour la sécurité, des ajustements mécaniques mineurs ou pour aider les utilisateurs à s’y retrouver sur les voies cyclables, ils seront là avec près de 1 500 heures de patrouille entre les mois d’avril et septembre. Ils seront encore plus visibles cette année avec leur nouveau maillot vert lime et leur casque gris !

Avant de se lancer sur les routes, tous les vélo-patrouilleurs sont formés en réanimation cardio-respiratoire (RCR) et 1er soins. Ils suivent également une formation en mécanique-vélo de base et sur les principaux attraits touristiques afin de pourvoir informer les cyclistes sur le réseau et de les dépanner au besoin. Ils présentent tous un dossier sans antécédents judiciaires avant d'être admis dans l'équipe des vélo-patrouilleurs.

Leur vigilance nous permet de documenter à chaque année les endroits dangereux sur le réseau cyclable et de rédiger un rapport intitulé "Problématiques du réseau cyclable" qui contient des descriptions détaillées des problèmes, des suggestions de solutions et des photos illustrant tout cela. Cette "bible" de la sécurité à vélo est précieuse pour les instances responsables d'assurer la sécurité sur les voies publiques. Pour consulter le rapport de 2013 des problématiques du réseau cyclable, cliquez ici.

Il y a encore de la place pour des nouveaux bénévoles vélo-patrouilleurs pour cette année. Contactez-nous si cela vous intéresse!

Voici d'ailleurs l'équipe 2014 de vélo-patrouilleurs:

Brigitte Roy

Charles Côté

Claire Dubé

Daniel Gauthier-Ouellet

Daniel Roussel

Francine Ouellet

Jean-Xavier Lajeunesse

Johanne Roy

Josée Bérubé

Josée Ouellet

Lucie Deschesne

Magella Thériault

Marcel Mayer

Marie Dupont

Martin Dupont-Pineau

Martin Minville

Patricia Fournier

Roger Comeau

Roger Laroche

Simon Constantineau

Simon Ouellet

Stéphane Thériault

 

INFRASTRUCTURES

Pour améliorer les infrastructures cyclables

TRANSPORT ACTIF

Pour pédaler et marcher vers ses activités

VÉLO-BAZAR

Pour vendre, donner ou acheter des vélos usagés

SORTIES DE VÉLO

VÉLO-PATROUILLE

Pour améliorer la sécurité sur le réseau cyclable

TROUVE TON BIKE

NOUS JOINDRE

C.P. 25003
Rimouski (Qc) G5L 0B2
418.723.5927 poste 3229
info@rimouskivillecyclable.org

Suivez-nous sur facebook

LES ACTUS